English version
Nos bureaux  
Fondation Prince Albert II de Monaco
Prince Albert II
Citation du Prince Albert II

J'ai décidé de créer une Fondation dédiée à la protection de l'environnement et au développement durable (...). Il s'agit d'un défi planétaire commun qui demande des actions urgentes et concrètes, en réponse à trois grands enjeux environnementaux : le changement climatique, la biodiversité et l'eau.

S.A.S. le Prince Albert II de Monaco

Citation du Prince Albert II
Faire un don
Compensation Carbone
 
 
 

Follow us on twitter  Partager sur FaceBook
Vidéothèque
Interview, reportage, évènements,...

Voir nos vidéos >>
Newsletter
Consulter nos archives ou recevez automatiquement la newsletter par email
    ok



Vous souhaitez solliciter notre soutien
Accédez au questionnaire de pré-candidature
<< vendredi 16 janvier 2009 samedi 17 janvier 2009 dimanche 18 janvier 2009 >>
 



Station Vostok

 


8h30, embarquement dans le Basler BT 67 qui décolle pour la base russe de Vostok à deux heures de Concordia à l’ouest du Pôle.

C’est l’aventure dans l’aventure : ce centre scientifique est le plus isolé de tout le continent. C’est à Vostok qu’on a homologué la température la plus basse sur toute la planète : moins 89.2° le 21 juillet 1983. Le lieu détient la réputation d’être le pire endroit du monde pour l’homme. On y tombe jamais malade parait il, les microbes n’y survivent pas.


Mais Vostok est d’abord un lieu de coopération internationale où travaillent régulièrement français, américains et britanniques. C’est de là que depuis 1957 s’effectuent des prélèvements de glace qui sont envoyés pour analyses dans le monde entier. Longtemps Vostok a détenu le record du morceau de glace le plus ancien jamais remonté : moins 400 000 ans.

Nous pénétrons dans la station en passant à travers un labyrinthe de couloirs taillés à coup de pelles et de scies dans la neige Elle s’est accumulée avec le temps et les bâtiments se trouvent désormais à quatre mètres sous le niveau de la glace. Après avoir franchi trois lourdes portes de bois pour s’isoler du froid, nous sommes arrivés.


Nous débutons la visite par la salle ou s’effectuent les carottages. Le matériel de forage est antédiluvien.

Il fonctionne pourtant parfaitement comme le démontre le professeur Vassiliev Nikolay de l’école des Mines de Saint-Petersbourg. Il s’amuse de sa situation, celle d’un professeur enseignant dans un des plus grands établissements de son pays qui doit aussi jouer au mécanicien ici les mains noires tâchées d’huiles pour prélever la glace.

Une fois extraite, elle est inventoriée, (date d’extraction, profondeur...) et stockée dans une pièce creusée plus profondément encore.



Il y fait moins cinquante. Les Carotte sont soigneusement étiquetées et alignées dans des étagères en bois. Une partie des 41 années de travail de Vostok sont stockées ici. Mais de nombreux   échantillons sont  envoyés dans des dizaines de laboratoires pour tenter de percer les mystères de l’évolution.

Et ce travail se poursuit plus intensément depuis 1996.

Les scientifiques ont découvert la présence d’un lac 4000 mètres sous la station. Qui dit eau liquide dit, potentiellement, vie. Des bactéries ont déjà été découvertes. Elles ne proviennent pas directement du lac, mais c’est un début.

Trois heures plus tard, nous quittons Vostok plein d’admiration pour ses hommes qui en dépit de conditions difficiles et de moyens très faibles font progresser la recherche.


 
<< vendredi 16 janvier 2009   dimanche 18 janvier 2009 >>
 
Acces membre